Quelles cascades visiter en Martinique ?

La Martinique est une belle destination estivale qui attire chaque année des vacanciers. Connue pour être un véritable paradis tropical, elle est pourtant plus qu’une destination balnéaire. Surnommée l’île aux fleurs, la Martinique est, en effet, réputée pour abriter des sites naturels d’exception.

Les randonneurs et les amateurs de grands espaces expérimenteront des aventures inédites entre champs de canne à sucre, forêts, montagnes, mangrove, volcans et longues plages de sable blanc. Le dépaysement est assuré dans des paysages aussi contrastés que magnifiques.

Sinon, un séjour dans l’île permet d’expérimenter une gastronomie typique. Il faut dire qu’elle a su faire de ses traditions culinaires l’un des éléments importants dans l’accueil des touristes. Vos papilles ne pourront qu’être émerveillées avec des savoureux plats exotiques accompagnés d’un bon verre.

Mais la Martinique, c’est aussi une destination vibrante d’histoires et de cultures. Que ce soit à Fort-de-France ou autour de l’île, le sourire des Martiniquais est inévitablement contagieux. Les touristes et les vacanciers y vivent leur séjour dans une ambiance conviviale, tout en prenant part de la joie de vivre d’une population accueillante.

Des plages paradisiaques, telles sont les premières images qui viennent en tête lorsqu’on pense à des vacances en Martinique. Ce n’est pas faut, mais l’île dispose bien plus d’atouts pour charmer ses visiteurs. Elle est, entre autres, réputée pour cacher d’incroyables cascades.

Il serait dommage de ne pas découvrir quelques-unes de ses plus belles chutes d’eau lors d’un séjour sur l’île. De la Ravine Baron jusqu’à la cascade Couleuvre, en passant par les cascades Didier et de Saut-Gendarme, la découverte de ces joyaux naturels constitue une expérience à ne pas rater. Dans ce dossier, nous vous proposant de découvrir un aperçu des plus belles cascades de la Martinique.

À l’assaut des plus belles cascades de l’île de Martinique

didier
Les cascades de Didier

Qu’elles soient petites ou grandes, faciles ou difficiles d’accès, les cascades en Martinique ne manquent pas de fasciner les visiteurs. Leur découverte constitue une activité à inclure dans le programme du séjour. Pour côtoyer ses belles chutes d’eau, direction le nord de l’île, au cœur de la forêt tropicale.

Cette partie de l’île saura séduire à coup sûr les voyageurs en quête d’endroits authentiques et sauvages. C’est l’accès aux plus remarquables cascades qui demande le plus d’efforts. Pour les amateurs d’aventures et de randonnées, c’est l’occasion d’aller au bout de ses limites, d’escalader des rochers, et parfois des montagnes.

S’enfonçant vers l’inconnu, cette aventure procure une sensation assez étrange, mélangeant sérénité, excitation et anxiété. Et cette ressentie sera encore plus forte à la découverte de la première chute d’eau. La Martinique regorge tellement beaucoup de cascades aussi magnifique les unes que les autres qu’il est difficile de faire un choix.

Pour ne pas passer à côté des plus impressionnantes chutes d’eau accessibles sur l’île, découvrez ci-après les cascades incontournables. À noter qu’il est indispensable de louer une voiture, puisqu’il est impossible de trouver des bus. Et même s’il y en a, aucun ne mène jusqu’au point de départ de cascades.

  • Cascade Couleuvre

Au cœur de la forêt tropicale, la cascade Couleuvre est sûrement la plus belle et la plus haute des cascades dans le nord de l’île. Pour l’explorer, vous devez vous garer sur le parking de l’anse Couleuvre, dans la commune de Grand-Rivière. Puis, en route pour une randonnée au cœur d’une nature sauvage.

Le sentier, entièrement balisé, a été aménagé par l’ONF. Il est accessible aux familles. Jusqu’à destination, vous vous aventurerez dans un décor de bananiers, de cacaotiers, et traverserez plusieurs fois la rivière, en sautant de pierres en pierres. Le trajet s’effectue en moins de 2 heures aller-retour. Si le sentier ne présente pas trop de difficultés, ça grimpe pas mal et le sol peut être glissant par temps de pluie.

La plage d’Anse Couleuvre est également une réelle invitation à la détente. Elle offre un cadre particulier avec sa forme en arc-de-cercle et protégé par les falaises et les cocotiers. Si vous aimez le surf, vous pourrez y profiter des petites vagues le long des rochers.

Pour y accéder, vous devez rejoindre l’extrême nord de l’île et de poursuivre sur une route sinueuses pour atteindre la forêt. Et vous y voilà. C’est de là que le sentier de randonnée vers la chute d’eau commence.

  • La Cascade de Saut Gendarme

Cette cascade est une autre merveille de la nature à découvrir le temps d’un séjour sur l’île. Elle se trouve dans le nord, sur la commune de Fond Saint-Denis, près de la Montagne Pelée. Cette localité est reliée à celles de Saint-Pierre et de Fort-de-France par la Route de la Trace. Celle-ci est connue pour proposer diverses activités (randonnées de la Trace de Jésuites, bains en rivière…).

Et parmi les trésors qu’elle cache, la Cascade du Gendarme est incontournable. Elle est accessible à toute la famille. Le chemin qui conduit dans ce joyau vous immerge dans une forêt hygrophile. Pour atteindre la cascade, vous aller descendre quelques marches et traverser un pont. Des aires de pique-nique sont disponibles pour profiter pleinement de l’ambiance.

Depuis Fort-de-France, on rejoint l’A1. Ensuite, on emprunte la D41 pour prendre la sortie N3, en direction de Balata. Cet itinéraire conduit dans les hauteurs de l’île. Au fur et mesure du trajet, le paysage se constitue d’une végétation hygrophile. On doit rouler pendant une demi-heure avant d’atteindre l’aire d’accueil d’Alma.

On poursuit, par la suite, sur la route de la Trace pour arriver à l’intersection avec la D1. De là, on tourne vers la gauche pour aller à Fond Saint-Denis. Par ailleurs, le sentier de randonnée menant jusqu’à la cascade est assez sportif et présente de nombreux virages. Si la distance n’est pas très longue, il est judicieux de se munir de baskets.

  • Les Cascades de Didier

Les Cascades de Didier sont parmi les plus connues des cascades de Martinique. Elles sont localisées sur les hauteurs de Fort de France, sur la route de Didier. Bien que les sentiers conduisant à ces chutes n’affichent pas de grandes difficultés, ils exigent parfois une condition physique.

Ils sont parfaits les amateurs d’aventure dans la nature. On emprunte un chemin glissant, met les pieds dans l’eau, s’accroche à des racines, passe sous des arbres… c’est, en fait, ce qui fait tout le charme de cette escapade. Et avec de la chance, on peut croiser des serpents et des mygales.

Le sentier commence à droite de la station d’épuration en passant sous la chaîne. On descend ensuite la jungle sur un chemin un peu glissant. Et pour un peu de fraicheur à l’arrivée aux chutes d’eau, on peut se baigner dans deux bassins proposés par les deux cascades de Didier.

En outre, pour ceux qui envisagent d’y aller avec des enfants, il faut éviter d’y aller par temps de pluie. Aussi, au cours du chemin, il faut passer dans un repère des chauves-souris. Il est donc judicieux de se munir d’une lampe frontale. Par ailleurs, si la première cascade est facile d’accès, la deuxième exige un peu d’efforts. En effet, il faut escalader une corde et traverser un sentier qui présente beaucoup d’obstacles. Toutefois, c’est tout à fait faisable si on part sans les enfants.

  • La Cascade de la Ravine Baron

La magnifique cascade de la Ravine Baron est une autre merveille idéalement nichée au cœur de la forêt tropicale, dans le nord de l’île. De plus, sa découverte s’adresse à tout le monde grâce à sa facilité d’accès. En effet, cette chute est, plus exactement, située près de la route de la Trace, à moins de 10 minutes en voiture de Fort-de-France, à proximité du jardin de Balata.

Pour l’atteindre, il faut garer la voiture sur un parking de la station thermale d’Absalon. Puis, on prend le chemin qui conduit dans la forêt. On marche jusqu’à un pont de pierre qui emmène à un escalier. La première vue de la cascade est une véritable claque visuelle.

Une beauté naturelle sauvage qu’il ne faut pas rater. Une belle piscine naturelle se prête parfaitement à la baignade. Les vacanciers y seront entourés par une végétation luxuriante. C’est un endroit parfait pour passer une journée entre amis, en couple ou en famille.

  • La Cascade de Bô Larivié

Pour découvrir la nature martiniquaise dans toute son authenticité, direction la cascade Bô larivié. Cette merveille naturelle cachée au cœur d’une forêt tropicale promet un dépaysement total. Il s’agit, de plus, de la plus large cascade de l’île, située à la Trinité, au sein d’un somptueux parc naturel.

Une journée en famille y est recommandée pour vivre une expérience inoubliable. En ce qui concerne le sentier menant jusqu’à cette chute d’eau, on doit effectuer une courte marche d’une quinzaine de minutes au cœur de champs de fleurs exotiques et d’une végétation luxuriante. Une piscine naturelle permet de s’y rafraîchir.

Outre la découverte de cette fameuse cascade, diverses activités adaptées à toutes les familles sont possibles dans le parc de Bô Larivié. On peut, entre autres, y louer un kazbé pour passer la journée ou faire un pique-nique en famille. Il est également tout à fait possible d’y faire du kayak dans la rivière, de jour au badminton, au tir à l’arc, à la pétanque, au volley… Enfin, l’entrée au parc est payante.

Comptez 12 euros pour un adulte et 10 euros pour un enfant de moins de 12 ans. Avant de s’y rendre, il faut réserver. N’oubliez pas de glisser dans le sac un maillot de bain, une serviette et des vêtements de rechange. Les chaussures de sport sont également conseillées. Et n’oubliez pas, non plus, l’eau et le goûter.

  • La cascade d’Anba So

Dans la commune de Schœlcher, sur la côte nord de l’île,  la cascade d’Anba So mérite un détour. Elle est récemment réhabilitée par la commune. Facilement accessible en une vingtaine de minutes, elle constitue une sortie idéale pour les familles.  Le chemin commence dans la forêt sèche des Anglais, avant de plonger dans la forêt tropicale.

Au court du trajet, il faut escalader des rochers avant d’atteindre la cascade d’Anba So. À noter que cette petite randonnée est accessible aux enfants.

Il y a des choses à découvrir le long du sentier conduisant à la cascade. Durant cette belle randonnée, on passe par une campagne authentique et côtoyer  une végétation luxuriante. On peut parfois voir des panneaux indiquant le nom de certains arbres.

  • Les cascades de la Rivière Trois Bras

Ces chutes d’eau culminent à une centaine de mètres de hauteur. Elles sont idéalement situées sur la Montagne Pelée. L’accès se fait vie le sentier du Prêcheur. Comme on a dit plus haut, ces sont les plus cascades les plus remarquables qui sont les plus difficile d’accès.

Et pour contempler les cascades de la Rivière trois Bras, il faut compter environ 6 heures de marche le long de rivière, dans la jungle tropicale. Il faut donc prévoir des chaussures adaptées à la longue randonnée. Il est, toutefois, possible, de prendre son temps pour profiter de tout ce qu’il y a à découvrir au court du trajet.

Les visiteurs pourront, par exemple, bivouaquer une nuit dans l’Anse des Galet. Vous pourrez vous y relaxer après des heures de marche. Baignade, dégustation de noix de coco et coucher de soleil seront au programme.  Ils pourront reprendre le chemin le lendemain à la découverte de la cascade.

  • Les Gorges de la falaise

Tout près de la Montagne Pelé, au nord de la Martinique, les gorges de la falaise, constituent des merveilles à ne pas rater.  Il s’agit d’une rivière serpentant entre deux impressionnantes falaises, au cœur d’une végétation luxuriante. Pour s’y rendre, il faut prendre une voiture de location et sortir du petit village d’Ajoupa-Bouillon pour prendre la direction de Saint-Pierre. Vous verrez rapidement un panneau indiquant les Gorges de la Falaise.

Ces somptueuses cascades sont accessibles tous les jours. Dans la plupart du temps, le dernier groupe part vers 16h. Toutefois, en cas de fortes pluies, la visite peut être annulée. Pour visiter ces cascades, il faut s’équiper de bonnes chaussures d’eau et d’un maillot de bain.

À noter que la visite se réalise en compagnie d’un guide. Comptez 7 euros pour les adultes et 4 euros pour les enfants. En outre, la visite de ce joyau naturel est, en effet, accessible à tous. Toutefois, un petit effort est nécessaire en début et en fin de la randonnée, notamment lorsqu’on accède au canyon creusé dans roche.

La rivière se jetant sur les falaises imposantes, recouvertes de végétation tropicale, s’affiche avec des eaux cristallines et pures. La température est également agréable (22°). Pour profiter pleinement du décor, n’omettez pas de glisser dans votre sac un appareil photo étanche.

  • Les cascades de Fond Nicolas

Dans la ville du Robert, au nord-est de l’île, d’autres impressionnantes cascades sont à découvrir, celles de Fond Nicolas. Ces dernières peuvent se visiter en famille. Pour s’y rendre, il faut emprunter la direction de la ville de Robert, en passant par François.

On prend, par la suite, la direction de Chapotte avant de se rapprocher du foyer rural de Fonds Nicolas. Les cascades sont justes derrière ce foyer. Il convient de solliciter l’accompagnement d’un guide pour la randonnée.

D’autres découvertes et activités à faire dans le nord de l’île

raio
La plage des Raisiniers

Si les sites vantent souvent la beauté du sud de la Martinique, la partie nord de l’île n’a rien à envier avec. Bien sûr, le sud propose tant de découvertes à faire et des paysages de rêves. Toutefois, la côte mérite bien que l’on s’y attarde.

Outre les cascades et les chutes d’eau, certaines plages du nord de l’île sont à ne pas manquer lors d’un passage dans cette partie. C’est le cas, entre autres, de la plage des Raisiniers. Celle-ci est située dans la commune du Carbet. C’est un endroit parfait pour une partie de baignade en famille.

Hormis cela, le canal des esclaves constitue une randonnée originale de 3 heures. Elle ne représente pas de grandes difficultés. Toutefois, les enfants et les personnes ayant le vertige devront s’abstenir. En effet, une partie du sentier consiste à marcher sur un muret au bord du vide.

Mais il n’y a que pas des merveilles naturelles que l’on découvre dans le nord de l’île. L’ancienne capitale, Saint-Pierre, mérite également le détour. Il s’agit d’une commune renfermant d’histoire. Entre autres, elle a accueilli la première colonie française. Elle dynamisait son économie avec l’industrie sucrière, mais aussi le commerce des esclaves.

L’éruption de la Montagne Pelé a entraîné sa destruction totale. Environ 26 000 personnes ont péri. Aujourd’hui, la commune est entièrement reconstruite. Elle a obtenu le label « ville d’art et d’histoires ». Une escapade dans cette localité authentique permet de visiter quelques ruines datant de l’éruption volcanique en 1902.

Les amateurs de grands espaces et de trekking ne manqueront pas de réaliser l’ascension de la montagne Pelée durant leur séjour dans le nord de l’île. Il s’agit, en effet, de l’unique volcan de Martinique. Il propose de nombreux sentiers permettant à tout type de randonneur de s’y retrouver. Toutefois, le plus court d’entre eux dure 4h30. Il commence dans la commune du Morne Rouge.

Dans l’extrême nord de la Martinique, Grand-Rivière est une commune qui vaut le détour. Il s’agit d’un village de pêcheur traversé par une grande rivière. Il se visite à travers une balade dans ses petites ruelles.

Par ailleurs, la réserve naturelle de la presqu’île de la Caravelle propose une belle randonnée. Cette aire protégée est idéalement située sur la côte atlantique, à Trinité. La randonnée est assez facile et se distingue par de magnifiques paysages changeant.

Elle vous permettra de vous rapproche du point le plus à l’est de l’île. La réserve est aussi réputée pour abriter l’une des plus belles plages de cette partie de l’île, la belle Baie du Trésor.

L’habitation Depaz est une autre curiosité à découvrir dans le nord de la Martinique. Il s’agit de l’une des premières distilleries datant de 1651. En arrière-plan, la mer des Caraïbes ne manque pas d’agrémenter le paysage. Un musée permet de voir les diverses machines d’autrefois.

Si on ne devait voir qu’un seul monument architectural dans le nord de l’île, ce sera l’église du Sacré Cœur de Balata. Celle-ci se distingue par son style romano-byzantine. Elle offre un point de vue imprenable. Cet édifice est inspiré du Sacré Cœur de Montmartre. Et en poursuivant plus loin sur la route, on arrive au Jardin de Balata.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s