Asie, Ouzbékistan

Que faire: les choses à visiter en Ouzbékistan

L’Ouzbékistan est un pays encore très peu visité comme tous les pays d’Asie centrale qui sont encore peu connus des globe-trotters de la planète. L’Ouzbékistan fait partie de ces contrées parfois oubliées des aventuriers. En y passant leurs vacances, les bourlingueurs pourront découvrir son potentiel touristique. Il faut savoir que le climat du territoire est de type continental. Les hivers y sont rudes et en été les températures montent considérablement. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’il serait préférable de partir Ouzbékistan pendant la saison tempérée. Cette dernière s’étend entre les mois de mars et juin. Le périple pourra commencer avec la découverte de Tachkent. Il s’agit de la capitale du pays, dont le nom turc signifie « la cité de la pierre ». Elle compte plus de 2 millions d’habitants. Selon certains archéologues, cette cité date de plus de 2 000 ans. Une escale dans cette métropole est une occasion de visiter ses points d’intérêts.

Le bazar Chorsu et le Jardin zoologique de Tachkent

Pour débuter la visite au cœur de Tachkent, les globe-trotters pourront aller au bazar Chorsu. Il est facilement reconnaissable grâce à son immense dôme vert. Sa grande halle a été construite après les tremblements de terre qui ont sévi sur la capitale en 1966. Sur place, les marchands vendent toutes sortes de denrées alimentaires comme des céréales, des fruits, des légumes, des viandes et des épices. En outre, les aventuriers pourront continuer la découverte de la ville avec le Jardin zoologique. Ce dernier a été créé en 1924 et s’étend sur 22,7 ha. Il abrite plusieurs types d’animaux tels que des mammifères, des oiseaux, des reptiles ainsi que des poissons. En 2009 de nouvelles espèces ont été introduites dans ce parc. On peut notamment citer le macaque à longue queue, le macaque à queue de cochon, le gibbon, le mandrill ou encore les ours malais. Ces carnivores sont des espèces rares enregistrées dans le livre rouge international.

L’aventure à Tachkent continue avec visite de la Médersa Koukeldach

En restant à Tachkent, il ne faut pas oublier de faire un détour à la Médersa Koukeldach. Il s’agit de la plus importante des 23 médersas de la ville où l’on y enseigne le coran. Son architecture datant du 16e siècle est considérée comme le mieux conservé de l’Asie centrale. Les formes de cette institution religieuse ont été imaginées par le savant et poète dénommé Kolbobo Koukeldach. À titre d’exemple, les voutes décoratives, les niches et les balcons sont faits à partir de gantch, une sorte de plâtre. Le grand portail à auvent de cet édifice mesure 19,7 m de haut. Après l’avoir franchi, les visiteurs arriveront dans une immense cour intérieure où ils pourront apercevoir les nombreuses cellules aussi appelées koudhjra. En outre, 38 salles de cours permettent aux élèves de suivre des cours sur la théologie musulmane. Un cursus universitaire au sein de cet établissement dure trois ans.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s