Que faire au Mexique pour des vacances riches et sans ennui ?

Le Mexique s’est fait connaître grâce à ses couleurs. Dans ses maisons, mais aussi dans ses plats, le pays ne laisse jamais ses visiteurs s’ennuyer. Il possède des facettes multiples qui intriguent et attirent les touristes. Ancienne et moderne à la fois, il plaît à toutes les générations. Voici quelques endroits au Mexique qui valent largement le détour.

Parfaire ses connaissances en visitant le côté historique et culturel du Mexique

Le pays reste fier de ses racines mayas. Il est vrai que cette civilisation continue d’intriguer les chercheurs, car beaucoup de mystères les concernant demeurent irrésolus. Le site le plus célèbre se nomme Chichén Itzá. L’UNESCO l’a classé parmi les merveilles mondiales.

Les temples racontent les origines de ce peuple chaleureux. À part cela, les vestiges précolombiens possèdent également leur importance. Le site zopotèque de Monte Alban se place aussi au sein des merveilles du monde moderne. 

Mexico, la capitale recèle son lot de trésors. Cette cité combine à la perfection l’ancien et le nouveau. Les bars à la mode côtoient les édifices architecturaux de valeur emblématique. L’époque coloniale a laissé des traces dans la ville. Le centre historique se doit d’être visité pour ceux qui souhaitent connaître plus le Mexique.

Ce poumon culturel abrite des bâtiments principaux comme la Cathédrale Métropolitaine par exemple. C’est également à ses côtés que se dresse le site de Teotihuacan. Cette mystérieuse cité n’a pas encore livré tous ses secrets, d’où sa célébrité. Même sans être passionnés d’histoire, il reste intéressant de s’y rendre. Les pyramides présentent des complexités dans leur construction qui étonne par rapport à leur date approximative de création.

Découvrir les richesses naturelles du Mexique et toutes ses couleurs

La nature a grandement gâté ce pays. Les cénotes demeurent les particularités les plus connues. Il s’agit de puits contenus dans le sol calcaire. Les gens qui en ont le courage peuvent y nager dans l’eau douce qui les remplit. Les grottes de Cacahuamilpa impressionneront même les plus blasés.

8 cavernes se relient entre elles par des systèmes de tunnels. Les stalactites et stalagmites apportent une sensation de danger imminent très excitant. En contradiction avec cette atmosphère assez sombre, plusieurs villes respirent la gaieté. Les multiples nuances du lagon de Bacalar lui ont valu le nom de « lagon des sept couleurs ». Ceux qui s’aventurent dessus ont l’impression de voguer sur le ciel grâce aux divers tons de bleu.

Mais pour se sentir réellement en phase avec la nature au Mexique, il faut se rendre à Sian Ka’an. La jungle de cette réserve protégée abrite des espèces végétales et animales intéressantes à découvrir. La communauté de Muyil s’ouvre aux visiteurs.

Il s’agit d’authentiques Mayas qui exposent leur quotidien à la vue des curieux. Il est possible d’en savoir plus en se rendant sur https://www.prestige-voyages.com/mexique/. La rivière Maya porte sur ses rivages le célèbre Xcaret Éco Park. Les enfants apprécieront particulièrement les multiples attractions dispersées dans la jungle et au bord de la mer. Le soir, des professionnels font revivre l’histoire du pays à travers de magnifiques spectacles.  

Se remplir la vue, mais aussi l’estomac grâce à la gastronomie mexicaine

D’une manière générale, les Mexicains utilisent beaucoup de maïs. Les spécialités se retrouvent d’un bout à l’autre du pays. De ce fait, la tortilla sera le complément de beaucoup de plats. Cette galette de farine de maïs se déguste comme pain, ou base de la recette. Elle se garnit de viande de bœuf ou de poulet et devient un taco.

On y rajoute du fromage et on le plonge dans une sauce et se transforme en enchilada. Toutefois, chaque région se spécialise plus avec les produits de son terroir. Ainsi, dans le Nord, on consomme plus de bœuf. Le pollo pilbil fait partie des plats à tester.

Le met en soi semble commun, mais toute la particularité réside dans la préparation. La viande reste marinée longtemps avant d’être enroulée dans une feuille de bananier. Une cuisson lente et précise au four renforce la tendreté du met. Sur les côtes mexicaines, par contre, le poisson est à l’honneur. Le ceviche reste le plat le plus connu. La fraîcheur du met provient de l’absence de cuisson et de la qualité de la marinade qui l’accompagne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s